Shop art print and framed art...Naissance de Vénus by Alexandre Cabanel

 
 
The artwork
 
View in room
 
Product
details
Share
Share on...
 
 
 
The artwork

Naissance de Vénus

La Naissance de Vénus fut l’œuvre phare du Salon de 1863 qui porta le peintre Alexandre Cabanel (1823-1889) à la célébrité immédiate. Achetée aussitôt par l’empereur Napoléon III, elle témoigne de l’art qui emportait alors l’adhésion du public et des instances officielles sous le Second Empire. Titulaire du prestigieux Prix de Rome, Alexandre Cabanel est l’archétype du peintre académique par excellence. Sa carrière fut marquée par les récompenses officielles, médailles en tout genre et portraits commandés par la riche bourgeoisie dominante. Le tableau de Cabanel reflète l’enseignement académique dont il a pu bénéficier à l’Ecole des Beaux-Arts, fondé sur l’étude du corps humain à partir de modèles vivants et sur l’exemple des maîtres du passé, et qui définissait à l’époque les règles de l’art et du bon goût. Cette composition " La Naissance de Vénus " de format horizontal, respectant les canons de la peinture d’histoire, reprend le mythe de Vénus anadyomène (« celle qui sort de la mer ») tel que le raconte Hésiode. Née de l’écume fécondée par les organes sexuels d’Ouranos, Vénus apparaît allongée sur des vagues entourée de putti. Cabanel poursuit en cela une iconographie traditionnelle remontant à Botticelli, Titien et François Boucher et reprend le thème des odalisques récurrent dans l’œuvre d’Ingres. Outre l’iconographie, le peintre emprunte la clarté des coloris à Boucher et la sinuosité des lignes caractéristiques des figures allongées d’Ingres. Le prétexte mythologique est utilisé dans " La Naissance de Vénus " pour représenter une femme nue lascive selon les canons appréciés sous le Second Empire : la pose alanguie de la déesse met en valeur les courbes sensuelles de son corps à la facture lisse, dénué de toute pilosité, et aux contours parfaitement définis et policés. Celle-ci est pleinement consciente de ses charmes qu’elle dévoile au spectateur tout en feignant la pudeur. Cet art fait pour plaire à la nouvelle caste dominante de la bourgeoisie sera fustigé par les tenants de la modernité comme Emile Zola ou Joris-Karl Huysmans, qu’ils qualifieront de « Vénus à la crème » ou de « délicieuse lorette […] en une sorte de pâte d’amande blanche et rose ». Dans une société très à cheval sur la morale et l’ordre public, représenter le nu féminin n’était légitime que lorsqu'il servait à peindre une scène mythologique ou allégorique. Cette absence d’alibi « académique » constituera l’une des raisons des virulentes oppositions quant à l’Olympia de Manet peinte cette même année 1863 : l’on y voit une prostituée nullement idéalisée, dépeinte selon les mêmes références classiques, défier le spectateur du regard et le renvoyer à ses propres contradictions. Le triomphe de Cabanel au Salon de 1863 marque également le chant du cygne d’une conception de la peinture et de l’art où le beau était codifié et où il existait une hiérarchie des genres contraignante, comme l’attestent l’organisation du « Salon des Refusés » en marge du Salon officiel, ainsi que la naissance du courant Réaliste dans lequel s'inscrit Manet, prônant un art plus « véridique ».

 

This artwork is a painting from the modern period. It belongs to the classicism style.

 

« Naissance de Vénus » is kept at Musée d'Orsay, Paris, France.

 

This Artwork is sold in open-edition.

The artist

Alexandre Cabanel

See all artworks
from this artist

Why do we offer different type of prints ? And what’s the difference ?

Our art prints are printed reproductions of original artworks. We provide you the choice between different
print materials depending on the style you want to achieve.
Read bellow for more information about each material.

You may also like